Souscrire par téléphone (9 h / 18 h)

Népal : nos conseils santé

Mondial Assistance - Népal

Capitale : Katmandou

Mise à jour : 12/10/2015

Mondial Assistance - Alerte

Manifestations

Des affrontements violents entre manifestants et forces de l’ordre ont fait plusieurs dizaines de morts dans la région du Teraï (ouest et sud du pays) depuis le mois d’août. En cas de déplacements impératifs, les consignes de sécurité doivent être respectées (dans la mesure du possible, éviter toute manifestation).

Depuis deux semaines, la frontière avec l’Inde est fermée, ce qui entraîne des pénuries de pétrole (fuel et essence), de gaz et de médicaments. Le gouvernement a décidé de rationner les produits pétroliers à la pompe (véhicules particuliers, bus scolaires et touristiques, minibus et taxis…). De plus, les compagnies aériennes ont été priées de s’organiser pour ne pas avoir à faire le plein à Katmandou. Les déplacements sont de ce fait rendus très difficiles.

Les voyageurs doivent être particulièrement conscients qu’en cas d’accident lors de déplacements dans des régions éloignées du pays, les moyens de secours seront limités jusqu’à ce que l’embargo sur les carburants soit terminé.

Les infrastructures touristiques continuent d’opérer dans la vallée de Katmandou, mais leurs capacités sont parfois restreintes (restauration et transports).

Puissants séismes au Népal et fin de la mousson

Un très puissant séisme (magnitude 7,9), suivi de plusieurs répliques, a frappé le Népal le samedi 25 avril 2015. Un autre très puissant séisme (magnitude 7,3), suivi de plusieurs fortes répliques, a frappé le Népal le mardi 12 mai 2015.

Par ailleurs, la mousson est désormais terminée. Mais les importantes pluies qui se sont abattues sur le pays ont entrainé des glissements de terrains et des éboulements. Ces risques sont sensiblement accrus dans l’Himalaya par la raideur des pentes. En outre, dans les mois et les années qui suivent un séisme dans des régions montagneuses, des ruptures de barrages naturels qui entraînent de fortes inondations ont été constatés.

Il est donc recommandé aux ressortissants français qui se trouveraient sur place de continuer de faire preuve de la plus grande vigilance lors de tous déplacements.

Les autorités locales ont sécurisé la plupart des chemins de trek excepté dans les districts de Gorkha, Dolakha, Sindhupalchok, du Manaslu et de la vallée du Langtang. De plus, des répliques continuent de s’y produire.

Les conditions de sécurité n’y étant absolument pas remplies, il est déconseillé sauf raison impérative de se rendre dans ces régions (voir avertissement et carte en onglet sécurité).

Dans tous les cas, un séjour au Népal doit être impérativement organisé par l’intermédiaire de tours opérateurs particulièrement sérieux et expérimentés qui offrent un service de qualité, ce qui exclut les agences qui démarchent les touristes à l’aéroport de Katmandou.

Source MAE

Avant le départ

  • Consulter votre médecin ou un médecin spécialiste en médecine des voyages
  • Consulter votre dentiste
  • Contracter une assurance voyage/rapatriement auprès de votre compagnie d’assistance. Vérifier que votre contrat prévoit une assurance complémentaire santé
  • Préparer votre voyage en avion
  • Se procurer produits répulsifs et moustiquaires indispensables à votre protection contre les piqûres d’insectes
  • Prévoir votre protection solaire / protection contre le froid
  • Préparer votre trousse médicale
  • Traitement préventif contre le paludisme : Oui
  • Mal des montagnes : les treks au Népal conduisent souvent les voyageurs à passer plusieurs jours en très haute altitude. Le mal des montagne peut-y frapper n’importe qui et à tout moment.
    Essoufflement, maux de tête, vomissements, troubles du sommeil, sont les principaux symptômes.
    Les règles de préventions sont simples :
    • au-dessus de 2500m, ne jamais dépasser 400m de dénivelé positif entre deux nuits consécutives
    • s’hydrater abondamment
    • si les symptômes du mal des montagnes apparaissent, stopper immédiatement l’ascension ; redescendre rapidement (même de nuit) si les symptômes persistent ou s’aggravent
    • ne jamais abandonner seul un camarade malade.

Vaccinations

Obligatoires

  • Aucun

Indispensables

  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Polio
  • Hépatite A

Circonstanciels

A discuter avec votre médecin en fonction de votre situation, de la durée et des modalités de votre séjour.

  • Méningite à méningocoque
  • Hépatite B
  • Typhoïde
  • Rage
  • Grippe
  • Rougeole
  • Coqueluche
  • Encéphalite japonaise

Spécifiques Enfants

Calendrier vaccinal français :

  • BCG
  • Hépatite B
  • Diphtérie
  • Tétanos
  • Polio
  • Coqueluche
  • Haemophylus
  • ROR (Rougeole + Oreillons + Rubéole)
  • Hépatite A, réalisable dès l'âge de 1 an
  • Typhoïde, réalisable dès l'âge de 2 ans
  • Encéphalite japonaise, réalisable dès l’âge de 1 an (demi dose)

Sur place

Maladies transmises par l’eau et la nourriture

De nombreux agents infectieux (virus, bactéries, parasites) peuvent contaminer l’eau et les aliments, ou être transmis par contact manuel (mains sales). Ils provoquent pour la plupart des désordres digestifs (fièvre, douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, …) très gênants voir graves (déshydratation, fièvre élevée, …).
L’exposition à ces agents est importante pour tous les voyageurs, même dans des conditions de séjour convenables. Ce risque devient constant en conditions précaires ou aventureuses.
Les mesures de prévention concernant l’eau, la nourriture et le lavage des mains sont essentielles et doivent être connues de tous les voyageurs.
Certaines vaccinations peuvent être proposées.

Diarrhée du voyageur, Turista

Les diarrhées du voyageur sont des affections très fréquentes. Un voyageur sur deux en souffre. Elles sont dues à divers agents infectieux viraux, bactériens ou parasitaires contaminants les aliments et l'eau. Bénignes ou sévères, elles gâchent toujours le voyage !
Elles peuvent être graves chez les jeunes enfants, les personnes âgées ou fragiles par la déshydratation qu'elles entraînent.

Hépatite A

Maladie du foie due à un virus.
La vaccination est recommandée dès l’âge de 1 an et pour tous les adultes jeunes. Elle est indispensable chez les personnes présentant une maladie du foie. Les personnes âgées de plus de 50 ans effectueront un contrôle sérologique préalable qui déterminera si la vaccination est nécessaire.

Typhoïde

Maladie infectieuse due à une bactérie (salmonelle).
La vaccination est conseillée pour les séjours longs (> 1 mois), aventureux ou en conditions d'hygiène précaire. La vaccination est possible dès l’âge de 2 ans.



Maladies transmises par les piqûres d’insectes et d’arthropodes

Les mesures de protection contre les piqûres d’insectes et de tiques sont toujours souhaitables, pour tous les voyageurs et dans tout le pays. L’absence de paludisme ou de fièvre jaune ne dispense pas le voyageur de ces mesures de protections.
Les tiques présentes dans les sous-bois des régions tempérées sont d’importants vecteurs de maladies bactériennes et virales.
Certaines vaccinations peuvent être proposées.
Attention : toujours utiliser une pince pour enlever une tique. Jamais d’éther (risque de faire régurgiter la tique et d’accroître ainsi le risque d’infection !)

Paludisme

Maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques de type Anophèle (activité nocturne, surtout à la tombée du jour et en fin de nuit).
Le Népal est classé dans les pays du groupe 2 pour l’ensemble de son territoire immédiatement frontalier de l’Inde (zones rurales des 20 districts du Teraï). Le risque peut s’étendre aux 45 districts du Teraï à l’occasion de la mousson.
Il s'agit essentiellement d'un paludisme à Plasmodium vivax. On observe parfois quelques flambées dues à Plasmodium falciparum (responsable de la forme grave de la maladie) de juillet à octobre (mousson).
Outre les mesures de protection contre les piqûres de moustiques, un traitement préventif (chimio prophylaxie) est recommandé durant votre séjour : atovaquone-proguanil ou chloroquine-proguanil. Cette prescription devra faire l’objet d’une consultation avec votre médecin ou un médecin spécialiste en médecine des voyages avant votre départ.
Tout le reste du pays (Nord et zones montagneuses) est exempt de paludisme groupe 0.

Fièvre jaune

Pas de fièvre jaune.

Encéphalite japonaise

Maladie virale transmise par les piqûres de moustiques de type Culex (activité nocturne, surtout à la tombée du jour et en fin de nuit) en particulier durant la saison des pluies.
Le plus souvent asymptomatique, cette affection peut dans de rares cas évoluer vers une encéphalopathie grave (infection du système nerveux central).
La transmission intéresse surtout la bande Sud du pays, frontalière de l’Inde.
Le risque pour le voyageur est faible. Cependant, les mesures de protection contre les piqûres de moustiques demeurent indispensables. La vaccination (coûteuse !) doit être recommandée en cas de séjour long (> 1 mois), ou en zone rurale, particulièrement pendant la saison des pluies.

Dengue

Maladie virale transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes (piquant plutôt pendant la journée !).

Le risque concerne surtout la région du Chitwan National Park et le Teraï (zone frontalière de l’Inde)
Affection fébrile et algique la plupart du temps bénigne, la Dengue peut dans certains cas évoluer sur un mode hémorragique sévère. La prise d'aspirine est contre-indiquée.
Les épidémies de dengue sévissent surtout à la fin de la mousson.
Il n’existe ni vaccination ni traitement spécifique. . Un médecin doit cependant être consulté. Seules les mesures de [protection contre les piqûres de moustiques] peuvent protéger le voyageur.



Maladies transmises par contact avec des animaux

Tous les animaux, sauvages et domestiques, peuvent transmettre de nombreuses maladies par simple contact, léchage (salive), griffures ou morsures. Pour certaines espèces (serpents, scorpions, batraciens, poissons, méduses, …), une envenimation sévère est également possible. La grippe aviaire (oiseaux, volailles, …) est un exemple récent de maladie émergente transmise à l’homme à partir d’un réservoir animal.
Mêmes surveillés, les enfants s’approchent volontiers des animaux et sont donc particulièrement exposés.
En voyage, la prévention repose sur une règle simple : éviter tout contact avec les animaux quels qu’ils soient.

Rage

Maladie virale provoquant une atteinte du système nerveux mortelle si les mesures de vaccination curative ne sont pas prises rapidement.
Le risque existe dans tout le pays.
Le risque existe comme partout dans le monde, particulièrement en zone rurale.
La transmission à l'homme se fait par la salive lors du contact avec les animaux (chiens, chats, renards, chauve-souris, singes, rongeurs…). Morsures, griffures ou simple léchage d’une plaie ou d’une excoriation cutanée sont potentiellement contaminants.
Plus d’un million de personnes se font mordre par des chiens errants tous les ans en Inde.
La vaccination préventive est recommandée pour les séjours longs, aventureux, isolés, ou en zone rurale. Elle ne dispense pas le voyageur mordu ou exposé d'un traitement curatif (sérothérapie et vaccination curative) mais elle rallonge le temps disponible avant sa mise en oeuvre (rapatriement ou transfert vers une zone suffisamment médicalisée).

Grippe aviaire H5N1

Maladie virale émergente responsable d'une épizootie asiatique puis d'une panzootie mondiale ayant frappé sévèrement les populations d'oiseaux sauvages et domestiques de 2004 à 2007.
La maladie s'est avérée transmissible à l'homme et on a pu craindre initialement une pandémie redoutable faisant plusieurs millions de victimes. Ces craintes se sont avérées infondées. Cependant, la présence de virus H5N1 persiste dans certaines zones rurales de l’extrême orient russe.
La prudence recommande d'éviter tout contact avec les oiseaux sauvages ou domestiques.



Maladies transmises par voie sexuelle ou sanguine

De nombreuses maladies virales ou bactériennes sont transmises par le sang ou les rapports sexuels (Hépatite B, Hépatite C, VIH-SIDA).
Le risque est principalement lié aux comportements : sexualité, prostitution, toxicomanie. L’utilisation de préservatifs est indispensable.
Tatouages et piercing sont à proscrire.

Hépatite B

Maladie virale transmise par le sang ou les rapports sexuels.
La vaccination est recommandée pour tous les voyages longs (> 1 mois) ou fréquents. Elle est indispensable en cas d’activité à risque et chez les personnes présentant une maladie du foie. Elle est possible chez l’enfant dès la naissance.



Autres maladies à caractère endémique ou épidémique

Méningite à méningocoque

Maladie bactérienne (méningocoque) à transmission interhumaine (gouttelettes respiratoires). Elle se traduit dans ses formes graves par une forte fièvre, une éruption cutanée purpurique, des signes de méningite, une hypotension. L’évolution peut-être foudroyante et l’issue fréquemment fatale en l’absence de traitement antibiotique rapide et adapté.
Le Népal est en zone épidémique.
La vaccination doit être envisagée pour tous les enfants de plus de deux ans et adultes jeunes devant séjourner en zone d’endémie et avoir des contacts étroits et fréquents avec la population. La vaccination est possible dès l’âge de 6 mois en période épidémique. Il existe également un traitement antibiotique post-exposition (si vous êtes ou avez été en contact avec des personnes malades).

Les fiches "Informations pays" qui vous sont proposées sur ce site sont destinées à faciliter la préparation de votre voyage et ne prétendent pas à l'exhaustivité. Malgré la qualité des informations mises à votre disposition, elles ne vous dispensent nullement d'adopter une attitude prudente et de recueillir des conseils spécialisés ou de vous faire confirmer les informations proposées sur notre site. Elles ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de leurs auteurs et de Mondial Assistance.

Transactions sécurisées par

Mondial Assistance - monext