Souscrire par téléphone (9 h / 18 h)

Informations et conseils santé : la trousse médicale

Tabcontainer Title

Comment préparer sa trousse médicale ?

Mondial Assistance - Comment préparer sa trousse médicale ?

Dans un premier temps, séparez les médicaments que vous prenez de façon quotidienne (traitement usuel, contraception, antipaludéens…) de la trousse médicale d'urgence proprement dite (moins souvent utilisée).

La trousse médicale est destinée à être utilisée en cas d'urgence. Elle doit être assez peu volumineuse pour pouvoir vous suivre en excursion et de couleur vive afin de la repérer facilement et d’éviter de l’oublier dans votre chambre d'hôtel ou sur un sentier de randonnée... Privilégiez un modèle muni d'une attache permettant de la suspendre car, en plus d’un accès plus commode aux différents compartiments, la suspension garantit l'hygiène quelque soit l’environnement.

Voici quelques conseils pour remplir votre trousse de façon adéquate :

  • Vérifiez chaque année son contenu et remettez-le à jour : éliminez les médicaments et produits périmés ou ayant été soumis à des températures élevées lors d'un voyage précédent (surtout en pays chaud et/ou humide).
  • A chaque déplacement, pensez à adapter le contenu à votre pays de destination. Il est par exemple inutile de vous surcharger si vous partez aux USA, alors qu’un séjour en Chine centrale, au Yémen ou sur les hauts plateaux Andins nécessite une trousse plus complète.
  • N’oubliez également pas de prendre en compte la durée de vos vacances.
  • Faites attention aux liquides en présence de jeunes enfants ! Choisissez des flacons à bouchon vissable et étanche qui évitent, de plus, les fuites à cause de la variation de pression dans l'avion pendant le vol. Optez pour des flacons de 10 à 50 ml en plastique solide ; ils sont disponibles chez votre pharmacien ou dans les magasins de sport. Les conditionnements en flacon monodose et à usage unique sont toujours préférables.
  • Utilisez quelques sacs congélation à fermeture zippée pour transporter à l'abri de l'humidité les articles fragiles et les documents (comprimés, gélules, mais aussi passeport, ordonnances, carnet de vaccinations…).
Tabcontainer Title

Le matériel permanent

La liste qui suit n'est donnée qu'à titre indicatif et ne prétend pas être exhaustive :

  • Notez les numéros de téléphone d’urgence.
  • N’oubliez pas de prendre un thermomètre, surtout si vous avez des enfants.
  • Préparez des ciseaux multi-usages, des épingles de sûreté, une pince à épiler pour ôter les échardes, des aiguilles à coudre effilées et résistant à la corrosion, quelques coton-tiges, un briquet jetable, un petit miroir incassable, des serviettes ou tampons périodiques, des préservatifs et un ou deux sacs poubelle.
  • Pour soigner les « bobos », emportez de la ouate (coton hydrophile) et un antiseptique (désinfectant de type alcool à 70°, chlorhexidine ou alcool iodé, sauf en cas d’allergie à l’iode). Les tampons alcoolisés désinfectants préconditionnés sont plus hygiéniques et plus pratiques : demandez conseil à votre pharmacien. De même, préférez les antiseptiques en flacon monodose.
  • Prévoyez des bandes velpeau ou bandages équivalents, une bande cohésive qui adhère à elle-même et non à la peau, du sparadrap en cas d'ampoules, des points de suture autocollants (strips) et un assortiment de pansements pour les coupures.
  • Pensez aux pommades pour les brûlures qui vous soulageront en cas de coup de soleil.
  • Prémunissez-vous des piqûres de moustiques grâce à une pommade repellante anti-moustiques et, éventuellement, une moustiquaire imprégnée ou des répellents d'ambiance.
  • Si nécessaire, emportez des comprimés désinfectants pour l'eau et de la vitamine C, qui masquera le goût de l’eau désinfectée et vous aidera à surmonter le décalage horaire et les coups de fatigue. Attention ! La dose est limitée à 1000 mg de vitamine C par jour chez l'adulte et doit être adaptée au poids chez l'enfant.
  • Pensez à prendre un étui et vos produits pour lentilles de contact (désinfectant, savon, neutralisant, sérum physiologique) si vous en portez.
  • De même, n’oubliez pas vos contraceptifs. Attention au décalage horaire pour les oestroprogestatifs mini-dosés et aux effets indésirables des médicaments associés, comme les anti-inflammatoires. Renseignez-vous auprès de votre médecin.
  • N’emportez pas de seringues ni d'aiguilles hypodermiques (sauf nécessité documentée) car, dans certains pays, la douane et la sécurité des aéroports peuvent se montrer excessivement pointilleuses en cas de fouille de vos bagages.
Tabcontainer Title

Les médicaments d'urgence

Toute auto-médication sans avis médical est dangereuse. Vérifiez impérativement les dosages, indications et compatibilités auprès de votre médecin traitant.

Pour soigner chacun des maux que vous pourriez rencontrer pendant votre voyage, emportez avec vous dans la trousse médicale d’urgence :

  • Contre les nausées, les vomissements et le mal des transports : un anti-naupathique (ou anti-émétique).
  • Contre la diarrhée : un anti-diarrhéique pour tout séjour en zone tropicale et plus généralement pour tout voyage amenant à modifier les habitudes alimentaires. N’oubliez pas que le meilleur moyen de prévention est l’hygiène : lavez-vous les mains fréquemment et portez les ongles courts. En cas de diarrhée, il est indispensable de bien se réhydrater.
  • Contre les brûlures d'estomac : un anti-acides et un pansement gastrique pour les personnes sensibles.
  • Contre la douleur et/ou la fièvre : un antalgique mineur/anti-pyrétique, tel que le paracétamol ou l’acide acétyl salicylique (aspirine), et des anti-inflammatoires prescrits par votre médecin. Attention aux intolérances digestives, au surdosage (surtout chez les enfants), aux effets anti-coagulants et aux interactions avec les médicaments personnels. Toute douleur inhabituelle ou fièvre doit vous amener à consulter un médecin.
  • Contre les démangeaisons : une pommade (topique anti-prurigineux) ou des comprimés. Votre médecin vous prescrira ces médicaments et vous expliquera leurs effets secondaires, notamment la somnolence générée par les anti-histaminiques.
  • Contre l'herpès : de la crème dermique, sur prescription. Les rayons UV peuvent réactiver le virus en 24 à 48 heures et la fatigue du voyage favoriser une poussée sévère.
  • Et aussi, sur prescription médicale : du collyre antiseptique, des anti-paludéens, des antibiotiques, un somnifère léger en cas de nécessité et les médicaments des nourrissons ou enfants accompagnants.

Les conseils que vous trouverez dans cette page n'ont pour seul objectif que de faire de vous un voyageur averti et informé. Ils ne sauraient en aucun cas remplacer une consultation médicale individuelle auprès de votre médecin traitant habituel.

Les fiches "Informations par thème" qui vous sont proposées sur ce site sont destinées à faciliter la préparation de votre voyage et ne prétendent pas à l'exhaustivité. Malgré la qualité des informations mises à votre disposition, elles ne vous dispensent nullement d'adopter une attitude prudente et de recueillir des conseils spécialisés ou de vous faire confirmer les informations proposées sur notre site. Elles ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de leurs auteurs et de Mondial Assistance.

Transactions sécurisées par

Mondial Assistance - monext