Souscrire par téléphone (9 h / 18 h)

Informations et conseils santé : se protéger du froid, de l'hypothermie…

L’exposition excessive au froid est tout aussi dangereuse que l'excès de chaleur ; gelures et hypothermie (baisse de la température du corps) en sont les conséquences les plus graves. A un moindre degré, fatigue, engourdissement, frissons, crampes musculaires, onglées… sont autant de conséquences du froid et cependant faciles à éviter.

Tabcontainer Title

L'hypothermie

Mondial Assistance - Les méfaits du froid

Cet état sérieux, parfois mortel, intervient quand le mécanisme de régulation thermique du corps ne fonctionne plus : la température s'élève alors de façon dangereuse. La personne touchée ressent un malaise général et une forte fièvre (39°C à 41°C). Des troubles neurologiques graves (pertes de connaissance, convulsions…), des manifestations cardiovasculaires, des signes cutanés (peau brûlante, muqueuses et langue sèches), des signes digestifs (nausées, vomissements et diarrhées) peuvent être constatés.

Le coup de chaleur classique survient en dehors de tout effort, lors de vagues de chaleur estivale ou dans des ambiances anormalement chaudes, et touche généralement les âges extrêmes de la vie (jeunes enfants et seniors). Il doit être distingué de l’hyperthermie maligne d’effort, accident bien connu des marathoniens et des militaires, qui survient lors d’un effort musculaire intense et prolongé par temps chaud et humide.

Les signes annonciateurs du coup de chaleur ne sont pas constants : des crampes ou des anomalies du comportement surviennent après une exposition trop longue à une température élevée. L'évolution est le plus souvent favorable, mais nécessite une prise en charge médicale urgente et adaptée. Le traitement doit être rapide ; il repose sur le refroidissement de la victime et sur sa réhydratation : installez la personne touchée à l'ombre, donnez-lui des boissons fraîches, ôtez-lui ses vêtements, couvrez-la d'un drap ou d'une serviette mouillés, éventez-la continuellement et prévenez vite les secours (pompiers ou SAMU en France).

Tabcontainer Title

Les moyens de prévention

La sensation de froid n’est pas seulement une affaire de température : elle se fait ressentir rapidement lorsque le port de vêtements humides, la fatigue, le vent et la faim se combinent. Voici quelques conseils pour vous aider à résister efficacement à ces différents facteurs :

  • Choisissez soigneusement votre garde-robe en privilégiant les matières chaudes, qui restent sèches et offrent une action protectrice contre le vent : soie, laine et surtout certaines nouvelles fibres synthétiques constituent de bons isolants. Superposez trois couches de vêtements de bonne qualité, en terminant par une matière coupe-vent et imperméable. Pensez également à prévenir le risque de gelures en protégeant les extrémités du corps par le port de gants, moufles, de chaussettes ou collants. La qualité des chaussures est bien entendu essentielle. Bonnet, cagoule et masque protégeront le nez et les oreilles. Il est indispensable de s’équiper en conséquence pour tout séjour en altitude ou en pays froid.
  • Ne négligez pas votre alimentation car, dans un environnement froid, votre corps brûle des calories pour maintenir une température constante. En randonnée, comme lors d’une simple promenade en hiver, emportez un ravitaillement de base comprenant des sucres rapides et des boissons en abondance (dans un thermos par exemple).
  • Souvenez-vous que tabac et alcool sont fortement déconseillés. Le tabac compromet la microcirculation sanguine, notamment au niveau des extrémités du corps en les rendant plus sujettes aux gelures. Quant à l’alcool, son effet vasodilatateur favorise la déperdition de chaleur corporelle.
  • En voyage, n’attendez pas votre retour pour consulter un médecin en cas de problème. Si vous avez des questions ou des doutes concernant votre état de santé, le médecin régulateur de votre société d'assistance est à votre disposition pour vous écouter et vous aider. Il peut vous donner des conseils utiles, se mettre en rapport avec votre médecin traitant et organiser une consultation sur place.

Attention à la climatisation !
Bien que les tropiques soient plutôt synonymes de chaleur, méfiez-vous des ventilateurs et climatiseurs. Les brusques changements de température, lors du passage de l'extérieur vers l'intérieur, peuvent occasionner des problèmes ORL (rhumes, angines…).
La nuit, n’hésitez pas à couper la climatisation ou gardez à portée de main un drap ou une couverture en cas de rafraîchissement de l’air.

Les conseils que vous trouverez dans cette page n'ont pour seul objectif que de faire de vous un voyageur averti et informé. Ils ne sauraient en aucun cas remplacer une consultation médicale individuelle auprès de votre médecin traitant habituel.

Les fiches "Informations par thème" qui vous sont proposées sur ce site sont destinées à faciliter la préparation de votre voyage et ne prétendent pas à l'exhaustivité. Malgré la qualité des informations mises à votre disposition, elles ne vous dispensent nullement d'adopter une attitude prudente et de recueillir des conseils spécialisés ou de vous faire confirmer les informations proposées sur notre site. Elles ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de leurs auteurs et de Mondial Assistance.

Transactions sécurisées par

Mondial Assistance - monext